powered by CADENAS

Social Share

Amazon

Fusée de Stephenson (7629 views - Transportation - Air Water Earth)

La fusée de Stephenson (The Rocket en anglais) est une des premières locomotives à vapeur. Construite en 1829 à l'occasion du concours de Rainhill, elle était constituée d'une chaudière tubulaire horizontale et était mue par deux cylindres, situés de chaque côté de la locomotive, inclinés à 35°. Comportant un seul essieu moteur et un essieu arrière porteur, elle est du type 011 (0-2-2 pour les Britanniques). Il ne s'agit pas de la première locomotive à vapeur mais ses caractéristiques, innovantes pour l'époque, sont celles des locomotives modernes (ou « Stéphensoniennes »), mis à part l'inclinaison des cylindres. Elle combinait deux inventions : la chaudière tubulaire esquissée par Marc Seguin fin 1826, testée à la mi-décembre 1827 sur le réseau Lyon-Saint Étienne et brevetée le 22 février 1828, l'injection dans la cheminée de la vapeur d'échappement (après détente dans le piston). Cette idée, déjà utilisée par Richard Trevithick mais négligée depuis, était déterminante pour améliorer le tirage et donc la puissance.Le résultat fut remarquable : pouvant tracter une voiture de 30 voyageurs à 40 km/h, elle remporte le concours de Rainhill le 6 octobre 1829 et est retenue pour motoriser la ligne de Manchester à Liverpool. L'eau était contenue dans un tonneau de bois situé à l'arrière de la locomotive, le charbon se situant en dessous de celui-ci. Elle pouvait tracter des wagonnets de mines ou bien de petites voitures de voyageurs. Elle réussit un record de vitesse de 22 km/h — ce qui représente une grande vitesse pour l'époque — tout en tractant 13 tonnes, la vitesse moyenne étant de 19 km/h, et 47 km/h haut le pied. Le 15 septembre 1830 lors de l'inauguration de la Liverpool & Manchester Railway, le député William Huskisson fut percuté par la Rocket et mourut de ses blessures.
Go to Article

Explanation by Hotspot Model

Youtube


    

Fusée de Stephenson

Fusée de Stephenson

Fusée de Stephenson

Licensed under Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0Flag of the United Kingdom.svg  Total number of my uploaded files: 888).

The Rocket (la fusée)
Une réplique de la Fusée.
Identification
Type locomotive à vapeur
Concepteur G. Stephenson
Construction 1829
Constructeur(s) R. Stephenson
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Oo + T
Surface de la grille 0,5574 m2
 Cylindres 2 ext. à 35°
 Alésage × course 203 * 419 mm
Ø roues motrices 1435 mm
Ø roues AR 762 mm
Masse en service 4,320 t
 Tare du tender 3 t
Empattement 2,184 m
Vitesse maximale 19 / 40 km/h

La fusée de Stephenson (The Rocket en anglais) est une des premières locomotives à vapeur. Construite en 1829 à l'occasion du concours de Rainhill, elle était constituée d'une chaudière tubulaire horizontale et était mue par deux cylindres, situés de chaque côté de la locomotive, inclinés à 35°. Comportant un seul essieu moteur et un essieu arrière porteur, elle est du type 011 (0-2-2 pour les Britanniques).

Il ne s'agit pas de la première locomotive à vapeur mais ses caractéristiques, innovantes pour l'époque, sont celles des locomotives modernes (ou « Stéphensoniennes »), mis à part l'inclinaison des cylindres. Elle combinait deux inventions :

Le résultat fut remarquable : pouvant tracter une voiture de 30 voyageurs à 40 km/h, elle remporte le concours de Rainhill le et est retenue pour motoriser la ligne de Manchester à Liverpool.

L'eau était contenue dans un tonneau de bois situé à l'arrière de la locomotive, le charbon se situant en dessous de celui-ci. Elle pouvait tracter des wagonnets de mines ou bien de petites voitures de voyageurs. Elle réussit un record de vitesse de 22 km/h — ce qui représente une grande vitesse pour l'époque — tout en tractant 13 tonnes, la vitesse moyenne étant de 19 km/h, et 47 km/h haut le pied.

Le 15 septembre 1830 lors de l'inauguration de la Liverpool & Manchester Railway, le député William Huskisson fut percuté par la Rocket et mourut de ses blessures[2].

Caractéristiques techniques

  • Masse : 4,318 t dont 2,654 t (61,5%) sur l'essieu moteur
  • Longueur de la chaudière : 1,829 m
  • Diamètre de la chaudière : 1,016 m
  • Capacité en eau de la chaudière : 0,660 m³
  • Surface de chauffe : 1,85 + 10,94 = 12,8 m² (foyer + 25 tubes de cuivre de Ø75)
  • Écartement de la voie : 1,435 m
  • Diamètre des roues motrices : 1,435 m
  • 2 cylindres inclinés de 35° ; attaque directe de la bielle de 1,111 m[3]
  • Diamètre des cylindres : 203 mm
  • Course des pistons : 419 mm[4]
  • Vitesse : 40 km/h

La locomotive de 1830

La Rocket a été sélectionnée pour assurer la traction des trains du Liverpool & Manchester Railway. Le jour de l'inauguration, le , un parlementaire anglais est tué par la locomotive. Celle-ci est sensiblement différente du prototype de 1829 :

  • cylindres moins inclinés (8°),
  • roues motrices en acier et non plus en bois,
  • apparition d'une boite à fumée et cheminée plus courte,
  • nouveau tender.
La Rocket, ayant subi plusieurs modifications, préservée au Musée de la Science à Londres.

En 1834, elle a été modifiée pour essayer un nouveau moteur rotatif, inventé par Thomas Cochrane, mais l'expérience ne donna pas satisfaction.

Elle finit sa carrière près du village de Tindale sur le chemin de fer de Lord Carlisle en Cumberland. La locomotive est conservée au Science Museum de Londres[5].



This article uses material from the Wikipedia article "Fusée de Stephenson", which is released under the Creative Commons Attribution-Share-Alike License 3.0. There is a list of all authors in Wikipedia

Transportation - Air Water Earth

3D,CAD,Model,Libary,Railway, Train, Ship, Marine, Submarine, Automotive, Locomotive, Bike, Car, Formula 1, Space, Aircraft, Aerospace, Satelite, Automobile, Yacht