powered by CADENAS

Social Share

Nobélium (11794 views - Periodic Table Of Elements)

Le nobélium est l'élément chimique de numéro atomique 102, de symbole No. Il est produit artificiellement et ne possède aucun isotope stable. Le corps simple nobélium est un métal. Le nobélium a été découvert par l'Institut Nobel de Physique à Stockholm et plus tard par Albert Ghiorso, Torbjørn Sikkeland (en), John R. Walton et Glenn Seaborg aux États-Unis en 1958. Il fut nommé nobélium en l'honneur d'Alfred Nobel, chimiste suédois qui inventa la dynamite et fonda le prix Nobel.
Go to Article

Nobélium

Nobélium

Nobélium
MendéléviumNobéliumLawrencium
Yb
   
 
102
No
 
               
               
                                   
                                   
                                                               
                                                               
   
                                           
No
?
Tableau completTableau étendu
Informations générales
Nom, symbole, numéro Nobélium, No, 102
Famille d'élémentsActinide
Groupe, période, bloc –, 7, f
No CAS10028-14-5
Propriétés atomiques
Masse atomique[259]
Configuration électroniqueprobablement
[Rn] 7s2 5f14
Électrons par niveau d’énergie2, 8, 18, 32, 32, 8, 2
Système cristallinCubique à faces centrées[1]
Propriétés physiques
État ordinairePrésumé solide
Énergies d’ionisation
1re : 6,65 eV[2] 2e : 1 254,3
3e : 2 605,1
Isotopes les plus stables
Iso AN Période MD Ed PD
MeV
255No{syn.}3,1 min61 % α


39 % β+
8,12
8,08
7,93
2,012
251Fm


255Md
257No{syn.}25 s99 % α

1 % β+
8,32
8,22
 
253Fm

257Md
259No{syn.}58 min75 % α


25 % ε
10 % FS
7,69
7,61
7,53


255Fm


259Md
 
Précautions

Radioélément à activité notable
Directive 67/548/EEC

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le nobélium est l'élément chimique de numéro atomique 102, de symbole No. Il est produit artificiellement et ne possède aucun isotope stable. Le corps simple nobélium est un métal.

Le nobélium a été découvert par l'Institut Nobel de Physique à Stockholm et plus tard par Albert Ghiorso, Torbjørn Sikkeland (en), John R. Walton et Glenn Seaborg aux États-Unis en 1958. Il fut nommé nobélium en l'honneur d'Alfred Nobel[3], chimiste suédois qui inventa la dynamite et fonda le prix Nobel.

Histoire

En 1957, des chercheurs de l'Institut Nobel de physique de Stockholm déclarent avoir produit l'isotope 251102 ou 253102 par fusion de curium 244 et de carbone 13, et nomment l'élément 102 nobélium[4].

Une équipe menée par Glenn Seaborg et Albert Ghiorso au Laboratoire national Lawrence-Berkeley tente alors de reproduire les résultats de Stockholm, sans succès. Cette équipe prétend cependant avoir synthétisé 254102 par fusion de curium 244 et de carbone 12 en 1958. Une autre équipe menée par Gueorgui Fliorov à l'Institut unifié de recherches nucléaires de Doubna met en doute cette synthèse de 254102. Elle est alors reproduite au Laboratoire national Lawrence-Berkeley, et les données qui en sont issues confortent celles de Doubna. La découverte de l'élément 102 est finalement attribuée en 1993[5] à deux signalements, publiés en 1966, de l'institut de Doubna[4] par le Transfermium Working Group de l'UICPA-UIPPA[5].

Synthèse

Le nobélium 253 peut être obtenu en bombardant du curium 244 par des noyaux de carbone 13[4].

Isotopes

Article détaillé : Isotopes du nobélium.

Douze radioisotopes sont connus, de 250No à 260No et 262No, ainsi que trois isomères, 251mNo, 253mNo et 254mNo. L'isotope connu de plus longue période est 259No, avec une demi-vie de 58 minutes. L'isomère connu de plus longue période est 251mNo, avec une demi-vie de 1,7 seconde.



This article uses material from the Wikipedia article "Nobélium", which is released under the Creative Commons Attribution-Share-Alike License 3.0. There is a list of all authors in Wikipedia

Periodic Table Of Elements

element,system,atom,molecule,metal,halogen,noble gas,chemical,chemistry