powered by CADENAS

Social Share

Ferrosilicium (7170 views - Material Database)

Le ferrosilicium est un ferroalliage, un composé de fer et de silicium dont la teneur en poids en silicium se situe entre 15 % et 90 %, celui à 75 % de Si étant le plus utilisé. Ils représentent les 3/4 de l'utilisation de silicium (hors SiO2) et 20 % de la production de ferroalliages. On peut relever que le silicium métallique étant produit de la même manière que le ferrosilicium, il est considéré comme un ferroalliage.
Go to Article

Ferrosilicium

Ferrosilicium

Le ferrosilicium est un ferroalliage, un composé de fer et de silicium dont la teneur en poids en silicium se situe entre 15 % et 90 %, celui à 75 % de Si étant le plus utilisé[1]. Ils représentent les 3/4 de l'utilisation de silicium (hors SiO2) et 20 % de la production de ferroalliages[1].

On peut relever que le silicium métallique étant produit de la même manière que le ferrosilicium, il est considéré comme un ferroalliage[2].

Obtention

Deux méthodes de production coexistent :

Utilisation en sidérurgie

Le ferrosilicium est un produit destiné à la sidérurgie, où sa forte densité et son faible coût en font un élément d'alliage courant de la fonte comme des aciers. Cependant, pour ces deux produits, le rôle du silicium est très différent.

Utilisé dans la fonderie, le ferrosilicium apporte le silicium qui sert d'élément d'alliage à la fonte. Ajouté à la fonte liquide, le silicium sert en tant qu'inoculant: il permet d'éviter la formation de cémentite (Fe3C)[4]. On obtient de cette manière les fontes grises, facilement usinables.

Dans une aciérie, le ferrosilicium peut avoir plusieurs rôles :

  • ajouté au convertisseur, il va être brûlé au moment du soufflage. Cette combustion est très exothermique et va permettre de réchauffer l'acier liquide, pour pouvoir, par exemple, lui ajouter des ferrailles ou des éléments d'alliage.
  • ajouté en début de traitement à la métallurgie en poche, il assure le calmage de l'acier liquide, c'est-à-dire sa désoxydation, en se combinant avec l'oxygène dissous. L'utilisation du ferrosilicium comme élément de calmage est systématique pour les aciers inoxydables (pour sa compatibilité chimique avec le chrome) et pour la coulée continue de produits longs (où il est un désoxydant suffisant et plus économique que l'aluminium, utilisé dans les produits plats)
  • après calmage, le ferrosilicium apporte le silicium qui servira en tant qu'élément d'alliage (production de tôles à grains orientés, stabilisation du carbone pour éviter la formation de cémentite,…)

Le calcium souvent présent dans le ferrosilicium peut également avoir un rôle métallurgique complémentaire. Suivant la métallurgie de l'acier, son effet est soit bénéfique, soit néfaste.


AlGaAimant AlNiCoAluminiumAluminium alloyCuproaluminiumAluminium-lithium alloyBronze arséniéArsenical copperBell metalBérylliumBronze au bérylliumBillon (alliage)BirmabrightBismanolBismuthLaitonBronzeCalamine brassChinese silverChromeChromium hydrideCobaltColored goldConstantanCuivreCopper hydrideCopper–tungstenBronze de CorintheCrown goldCunifeCupronickelCymbal alloysAlliage de DevardaAlliages d'aluminium pour corroyage#Série 2000 (aluminium cuivre)Dutch metalÉlectrumÉlinvarFernicoFerroalliagePierre à briquetFerrochromeFerromanganèseFerromolybdèneField's metalFlorentine bronzeGalfenolGalinstanGalliumLaiton rougeVerreGlucydurOrGuanín (bronze)GunmetalHepatizonHiduminiumHydronaliumIndiumFerItalmaPlombMagnaliumMagnésiumManganinMegalliumMaillechortMercuryMolybdochalkosMuntz metalNichromeNickelMaillechortOr nordiqueDorure#Dorure au mercureBronze phosphoreuxPinchbeck (alloy)Matière plastiquePlexiglasPlutoniumPotassiumrhoditeRhodiumRose's metalSamariumScandiumShakudōArgentSodiumSpeculum metalAcier inoxydableAcierStellite (alliage)Structural steelÉtainTitaneTombacTumbagaUraniumVitalliumMétal de WoodY alloyZincZirconiumFerrotitaneFerrouraniumInvarFonte (métallurgie)Hydrure de ferFonte bruteKanthalKovarStaballoySpiegeleisenBulat steelAcier au creuset41xx steelAcier de DamasMangalloyAcier rapideMushet steelAcier maragingHigh-strength low-alloy steelReynolds 531Fer douxSpring steelAL-6XNCelestriumAlloy 20Marine grade stainlessMartensitic stainless steelSanicro 28Surgical stainless steelZeron 100Silver steelAcier à outilsAcier CortenWootzSolderTernePlomb typographiqueElektronAmalgame (métallurgie)Magnox (alloy)AlumelBrightrayChromelHaynes InternationalInconelMonelNicrosilNisilNitinolMu-métalPermalloySupermalloyHydrure de nickelAlliage plutonium-galliumNaKMischmétalLithiumTerfenol-DPseudo palladiumScandium hydrideAimant samarium-cobaltArgentium sterling silverArgent BritanniaDoré bullionGoloidPlatinum sterlingShibuichiArgent sterlingTibetan silverTitanium Beta CAlliage de titaneHydrure de titaneGum metalTitanium goldNitrure de titaneBabbitt (alloy)BritanniumAlliage plomb-étainQueen's metalWhite metalHydrure d'uranium(III)ZamakZirconium hydrideHydrogèneHéliumBoreAzoteOxygèneFluorMéthaneMezzanine (architecture)Atome

This article uses material from the Wikipedia article "Ferrosilicium", which is released under the Creative Commons Attribution-Share-Alike License 3.0. There is a list of all authors in Wikipedia

Material Database

database,rohs,reach,compliancy,directory,listing,information,substance,material,restrictions,data sheet,specification