powered by CADENAS

Social Share

Ferroalliage (8232 views - Material Database)

Les ferroalliages sont des composés métalliques de pureté variable, contenant du fer et un autre métal dans une proportion variable. On peut y trouver également, en quantité plus faible, des impuretés issues du procédé de fabrication comme le carbone, le silicium ou le calcium. Un ferroalliage est une matière et non pas un matériau. C'est un cas particulier d'alliage qui n'a d'intérêt que par sa composition chimique : on n'évoque donc pas sa mise en forme ou ses propriétés d'usage. Il s'agit généralement d'un produit secondaire issu de la production d'un métal non ferreux : sa pureté et sa richesse en ce métal dépendent essentiellement du processus de fabrication (généralement un four à arc électrique mais aussi parfois un haut fourneau ou un procédé de réduction directe. Les ferroalliages sont commercialisés comme « ingrédient » pour l'obtention d'alliages dans la sidérurgie. Ils sont utilisés dans les aciéries, où leur teneur en fer leur confère la densité nécessaire pour être immergés dans l'acier liquide. Leur qualité est soigneusement choisie en fonction de la teneur en éléments non ferreux, des impuretés que le produit final peut tolérer, ainsi que de leur coût.
Go to Article

Ferroalliage

Ferroalliage

Ferroalliage

Les ferroalliages sont des composés métalliques de pureté variable, contenant du fer et un autre métal dans une proportion variable. On peut y trouver également, en quantité plus faible, des impuretés issues du procédé de fabrication comme le carbone, le silicium ou le calcium.

Un ferroalliage est une matière et non pas un matériau. C'est un cas particulier d'alliage qui n'a d'intérêt que par sa composition chimique : on n'évoque donc pas sa mise en forme ou ses propriétés d'usage. Il s'agit généralement d'un produit secondaire issu de la production d'un métal non ferreux : sa pureté et sa richesse en ce métal dépendent essentiellement du processus de fabrication (généralement un four à arc électrique mais aussi parfois un haut fourneau ou un procédé de réduction directe[note 1].

Les ferroalliages sont commercialisés comme « ingrédient » pour l'obtention d'alliages dans la sidérurgie. Ils sont utilisés dans les aciéries, où leur teneur en fer leur confère la densité nécessaire pour être immergés dans l'acier liquide. Leur qualité est soigneusement choisie en fonction de la teneur en éléments non ferreux, des impuretés que le produit final peut tolérer, ainsi que de leur coût.


Production mondiale

Par type de ferroalliage

Production mondiale de ferroalliages en 2008, en milliers de tonnes[3].
Obtention au haut fourneau Obtention au four à arc électrique
Ferromanganèse 728 4 970
Spiegeleisen 12
Ferrochrome 7 840
Ferrochromosilicium 161
Ferronickel 1 670
Ferroniobium 86,4
Ferrosilicium 7 320
Ferrosilicomanganèse 7 460
« Silicium métal[note 2]» 609
Autres ferroalliages[note 3] 53,5 5 210
Total 794 35 300

Par procédé

Évolution de la production mondiale de ferroalliages, par procédé.

AlGaAimant AlNiCoAluminiumAluminium alloyCuproaluminiumAluminium-lithium alloyBronze arséniéArsenical copperBell metalBérylliumBronze au bérylliumBillon (alliage)BirmabrightBismanolBismuthLaitonBronzeCalamine brassChinese silverChromeChromium hydrideCobaltColored goldConstantanCuivreCopper hydrideCopper–tungstenBronze de CorintheCrown goldCunifeCupronickelCymbal alloysAlliage de DevardaAlliages d'aluminium pour corroyage#Série 2000 (aluminium cuivre)Dutch metalÉlectrumÉlinvarFernicoField's metalFlorentine bronzeGalfenolGalinstanGalliumLaiton rougeVerreGlucydurOrGuanín (bronze)GunmetalHepatizonHiduminiumHydronaliumIndiumFerItalmaPlombMagnaliumMagnésiumManganinMegalliumMaillechortMercuryMolybdochalkosMuntz metalNichromeNickelMaillechortOr nordiqueDorure#Dorure au mercureBronze phosphoreuxPinchbeck (alloy)Matière plastiquePlexiglasPlutoniumPotassiumrhoditeRhodiumRose's metalSamariumScandiumShakudōArgentSodiumSpeculum metalAcier inoxydableAcierStellite (alliage)Structural steelÉtainTitaneTombacTumbagaUraniumVitalliumMétal de WoodY alloyZincZirconiumPierre à briquetFerrochromeFerromanganèseFerromolybdèneFerrosiliciumFerrotitaneFerrouraniumInvarFonte (métallurgie)Hydrure de ferFonte bruteKanthalKovarStaballoySpiegeleisenBulat steelAcier au creuset41xx steelAcier de DamasMangalloyAcier rapideMushet steelAcier maragingHigh-strength low-alloy steelReynolds 531Fer douxSpring steelAL-6XNCelestriumAlloy 20Marine grade stainlessMartensitic stainless steelSanicro 28Surgical stainless steelZeron 100Silver steelAcier à outilsAcier CortenWootzSolderTernePlomb typographiqueElektronAmalgame (métallurgie)Magnox (alloy)AlumelBrightrayChromelHaynes InternationalInconelMonelNicrosilNisilNitinolMu-métalPermalloySupermalloyHydrure de nickelAlliage plutonium-galliumNaKMischmétalLithiumTerfenol-DPseudo palladiumScandium hydrideAimant samarium-cobaltArgentium sterling silverArgent BritanniaDoré bullionGoloidPlatinum sterlingShibuichiArgent sterlingTibetan silverTitanium Beta CAlliage de titaneHydrure de titaneGum metalTitanium goldNitrure de titaneBabbitt (alloy)BritanniumAlliage plomb-étainQueen's metalWhite metalHydrure d'uranium(III)ZamakZirconium hydrideHydrogèneHéliumBoreAzoteOxygèneFluorMéthaneMezzanine (architecture)Atome

This article uses material from the Wikipedia article "Ferroalliage", which is released under the Creative Commons Attribution-Share-Alike License 3.0. There is a list of all authors in Wikipedia

Material Database

database,rohs,reach,compliancy,directory,listing,information,substance,material,restrictions,data sheet,specification