powered by CADENAS

Social Share

Électrum (11878 views - Material Database)

L’électrum est un alliage composé d'or et d'argent rencontré à l'état naturel dans des proportions variables. En numismatique et en histoire de l'art, le terme désigne également un alliage artificiel. Très prisé pendant l'Antiquité, il a servi pour frapper monnaie en Lydie et en Grèce. Les Égyptiens s'en servaient pour décorer leurs bijoux, leurs armes, leurs objets funéraires ou leurs statues, mais aussi le sommet des obélisques et des pyramides ; les Amérindiens l'ont également utilisé pour fabriquer de nombreux objets.
Go to Article

Électrum

Électrum

Pour les articles homonymes, voir Electrum (homonymie).

L’électrum est un alliage composé d'or et d'argent rencontré à l'état naturel dans des proportions variables. En numismatique et en histoire de l'art, le terme désigne également un alliage artificiel. Très prisé pendant l'Antiquité, il a servi pour frapper monnaie en Lydie et en Grèce. Les Égyptiens s'en servaient pour décorer leurs bijoux, leurs armes, leurs objets funéraires ou leurs statues, mais aussi le sommet des obélisques et des pyramides ; les Amérindiens l'ont également utilisé pour fabriquer de nombreux objets.

Étymologie

Le mot dérive du grec ἤλεκτρον / ēlektron, lui-même dérivé de ἠλέκτωρ / ēlektōr, « brillant », qualificatif du Soleil et épithète d'Hypérion[1]. En grec classique le mot désigne presque toujours l'ambre, dont les propriétés ont donné les mots français électricité et électron[2]. En latin, le terme désigne l'alliage que les Grecs appellent plus couramment « or blanc » (λευκὸς χρυσός / leukhos khrusos). Ainsi, Pline l'Ancien explique que « tout or contient de l'argent en quantité variable (…) lorsque la proportion d'argent est de 55%, le métal s'appelle “électrum”. On en trouve des paillettes dans l'or en filon. On fait aussi de l'électrum artificiel en ajoutant de l'argent à l'or[3]. »

Monnaie

L'électrum a été utilisé dans l'Antiquité pour frapper les premières monnaies. Les sources littéraires montrent que les Lydiens, fréquemment présentés comme les inventeurs de la monnaie[4], disposaient grâce au fleuve Pactole, d'une source d'or naturel[5]. Les fouilles américaines à Sardes ont confirmé l'existence d'une métallurgie de l'or et de l'argent[6] : elles ont mis au jour des installations permettant d'obtenir par coupellation de l'électrum à partir des pépites d'or locales[7]. Les résidus de métaux retrouvés sur des tessons de céramique se sont également avérés être de l'or et de l'électrum. L'analyse par activation neutronique d'un échantillon provenant du Pactole montre une composition métallique proche de celle des résidus de l'atelier de Sardes[8].

Les Gaulois ont aussi utilisé cet alliage, comme le montre le trésor de Laniscat dans les Côtes-d'Armor, qui comprend 545 monnaies en électrum.

Les systèmes monétaires anciens reposaient sur des poids de métaux et des rapports d'équivalence entre ces métaux. De par sa nature, l'électrum posait des problèmes de conversion, ce qui explique qu'il ne se soit pas vraiment répandu.


Aimant AlNiCoAluminiumAluminium alloyCuproaluminiumAluminium-lithium alloyBronze arséniéArsenical copperBell metalBérylliumBronze au bérylliumBillon (alliage)BirmabrightBismanolBismuthLaitonBronzeCalamine brassChinese silverChromeChromium hydrideCobaltConstantanCuivreCopper hydrideCopper–tungstenBronze de CorintheCunifeCupronickelCymbal alloysAlliage de DevardaAlliages d'aluminium pour corroyage#Série 2000 (aluminium cuivre)Dutch metalFlorentine bronzeGalliumLaiton rougeVerreGlucydurOrGuanín (bronze)GunmetalHiduminiumHydronaliumIndiumFerItalmaPlombMagnaliumMagnésiumMegalliumMercuryMuntz metalNichromeNickelDorure#Dorure au mercureBronze phosphoreuxPinchbeck (alloy)Matière plastiquePlexiglasPlutoniumPotassiumRhodiumRose's metalSamariumScandiumArgentSodiumSpeculum metalAcier inoxydableAcierStellite (alliage)Structural steelÉtainTitaneTombacUraniumVitalliumMétal de WoodY alloyZincZirconiumHepatizonManganinMaillechortMolybdochalkosOr nordiqueShakudōTumbagaAlGaGalfenolGalinstanColored goldrhoditeCrown goldÉlinvarField's metalFernicoFerroalliagePierre à briquetFerrochromeFerromanganèseFerromolybdèneFerrosiliciumFerrotitaneFerrouraniumInvarFonte (métallurgie)Hydrure de ferFonte bruteKanthalKovarStaballoySpiegeleisenBulat steelAcier au creuset41xx steelAcier de DamasMangalloyAcier rapideMushet steelAcier maragingHigh-strength low-alloy steelReynolds 531Fer douxSpring steelAL-6XNCelestriumAlloy 20Marine grade stainlessMartensitic stainless steelSanicro 28Surgical stainless steelZeron 100Silver steelAcier à outilsAcier CortenWootzSolderTernePlomb typographiqueElektronAmalgame (métallurgie)Magnox (alloy)AlumelBrightrayChromelHaynes InternationalInconelMonelNicrosilNisilNitinolMu-métalPermalloySupermalloyHydrure de nickelAlliage plutonium-galliumNaKMischmétalLithiumTerfenol-DPseudo palladiumScandium hydrideAimant samarium-cobaltArgentium sterling silverArgent BritanniaDoré bullionGoloidPlatinum sterlingShibuichiArgent sterlingTibetan silverTitanium Beta CAlliage de titaneHydrure de titaneGum metalTitanium goldNitrure de titaneBabbitt (alloy)BritanniumAlliage plomb-étainQueen's metalWhite metalHydrure d'uranium(III)ZamakZirconium hydrideHydrogèneHéliumBoreAzoteOxygèneFluorMéthaneMezzanine (architecture)Atome

This article uses material from the Wikipedia article "Électrum", which is released under the Creative Commons Attribution-Share-Alike License 3.0. There is a list of all authors in Wikipedia

Material Database

database,rohs,reach,compliancy,directory,listing,information,substance,material,restrictions,data sheet,specification